Les chaudières automatiques

Untitled document

Les chaudières automatiques permettent de se décharger de la nécessité d'un rechargement quotidien. Elles fonctionnent à partir de plaquettes ou de granulés, sont associées à une réserve de combustible (silo), et disposent d'un système d'alimentation automatique. Le rechargement peut ainsi être réduit à une fois par an pour les petites installations, comme pour une chaudière au fioul. Ces systèmes sont adaptés pour le chauffage de grosses installations, ou pour des systèmes collectifs.

Mais, il faut noter que ces chaudières sont contraignantes à installer en raison de leur coût élevé, de la place qu'elles prennent (avec le silo attenant), et de la nécessité de disposer d'une voie d'accès pour les camions d'alimentation.

Les extraits suivant du site internet de la Mission régionale bois-énergie de l'Union Régionale des Communes Forestières de Provence-Alpes-Côte d'Azur explique de façon très claire le principe de ces chaufferies :

Chauffage au bois rime souvent encore aujourd'hui avec chauffage bûche (avec ses contraintes) dans l'esprit du grand public. La chaudière automatique utilise du combustible bois sous forme de plaquettes (ou granulés) et en cela permet d'éliminer les contraintes et désagréments de la chaudière à bûche traditionnelle. Elle est particulièrement adaptée pour le chauffage collectif.

Les nouvelles technologies développées au départ par les pays nordiques (Autriche, Norvège, etc.) ont permis de faire évoluer les matériels qui sont désormais extrêmement performants en terme de confort d'utilisation (comparable aux chaudières gaz et fioul), et de qualité de combustion.

Fonctionnement d'une chaufferie automatique

Principe de la bi-énergie

Organisation de l'installation

Réseau de chaleur









Page précédente : Les appareils de chauffage
Page suivante : Les chaudières à bûches