Le bois-bûche

Untitled document Forme traditionnelle par excellence, il s'agit des bûches ou rondins de 33, 50 ou 100 cm de long selon la taille adaptée au foyer. Ce combustible est utilisé dans les foyers ouverts (cheminées), foyers fermés (ou inserts), cuisinières ou poêles.
Photo bois-buche

Photo de bûches (source : E. PAYEN)

C'est le combustible bois le plus onéreux avec le granulé.

La qualité de ce combustible est primordiale pour assurer une combustion efficace (et donc des émissions de fumées peu polluantes) et un rendement énergétique important.

Utiliser des essences adaptées et des bûches sèches est nécessaire au bon fonctionnement de l'installation. En effet, le taux d'humidité (sur masse brute) du bois frais est proche de 45-50%, et doit descendre à 20-25% pour des performances thermiques optimales.

La certification "NF bois de chauffage" garantit un type d'essence,  une faible humidité et une quantité livrée. > site internet


Page précédente : Le granulé
Page suivante : La briquette