Contexte départemental

Untitled document

En 2006, cinq chaufferies à plaquettes étaient en fonctionnement sur l'Hérault. Aucun fournisseur de ce combustible n'était clairement identifié.

Dans ce département, où la forêt représente pourtant le tiers du territoire, l'utilisation de ce gisement de bois dans des chaufferies automatiques restait mal connue et donc peu usitée. Ainsi, le "cercle vicieux" du bois-énergie était en marche : les chaufferies hésitent à se monter de peur du manque de ressource et les approvisionneurs hésitent à s'organiser face à un faible développement de chaufferies.

Pour sortir de ce système, le Conseil Général de l'Hérault, l'ADEME et la Région Languedoc-Roussillon ont décidé de monter une cellule technique d'information sur le bois-énergie à destination de tous les publics sauf les particuliers. En effet, ces derniers ont déjà des structures les conseillant plus largement sur toutes les énergies renouvelables, mais également la maîtrise de l'énergie. Ce sont les Espaces Info Energie sur l'Hérault.

Le choix a été fait de confier cette mission "Bois-énergie 34" à l'Association des Communes Forestières de l'Hérault, jeune association engagée dans le monde de la forêt. En septembre 2006, la COFOR 34 a embauché la chargée de mission bois-énergie.



Page précédente : Comment adhérer
Page suivante : Rôles